Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'auteur

  • : Le blog de embertine mazet
  • : Laisser parler ses émotions afin de diminuer la souffrance émotionnelle: écrire des poèmes, des textes, écouter de la musique, regarder des photos, communiquer, partager
  • Contact

Bienvenue

psypoemes
DSCN1225
Bienvenue chez moi,

Je poste ici, au fil des jours, mes poésies,

souvenirs, ou états d'âme face à l'actualité...
Pour vous quelques poèmes, quelques photos, un peu de musique...

Merci de votre visite et à bientôt...
 

  

----------------------------------------

"Sur les flots, sur les grands chemins, nous poursuivons le bonheur. Mais il est ici, le bonheur." Horace

-------------------------------------------------- 

 

 5175625381_ae45040c0a.jpg 

"La mélancolie est un crépuscule. La souffrance s'y fond dans une sombre joie. La mélancolie c'est le bonheur d'être triste. " Victor Hugo

--------------------------------------------------------

 

Mes livres :

 

 

www.monpetitediteur.com

Disponible sur :

www.fnac.com

www.amazon.fr

  

 

 

 

 DSCN0867 

"Les Psy-Poèmes"

Edition de la mouette

www.editiondelamouette.com

www.lulu.com 

 

-----------------------------------


"Notre grand tourment dans l'existence vient de ce que nous sommes éternellement seuls, et tous nos efforts, tous nos actes ne tendent qu'à fuir cette solitude"    Maupassant

________________________

 

"Ne te détourne pas par lâcheté du désespoir. Traverse le, de l'autre côté du tunnel tu retrouveras la lumière."  André Gide

 

DSCN1077 

--------------------------------------------------------------------------- .

"Chacun a ses propres instants de bonheur :
il s'agit simplement d'en multiplier la conscience et les occasions"
(A Memmi)

____________________________

" L'espoir fait vivre, mais comme sur une corde raide"
Paul Valéry


________________________

" Ce qui est passé a fui
ce que tu espères est absent
mais le présent est à toi"  (proverbe arabe)

_________________________
N0386.jpg


"N'ouvre la bouche que lorsque tu es sûr que ce que tu vas dire est plus beau que le silence" (proverbe arabe)

--------------------------------------------

"Rien n'est impossible, seules les limites de nos esprits définissent certaines choses comme inconcevables" ( Marc Levy)
 -------------------------------------------¨
"Etre libre, ce n'est pas seulement se libérer de ses chaînes, c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres" Nelson Mandela
--------------------------------------------

DSCN0636
Château de Montbazin

"Les fous ouvrent les portes, les sages les suivent" Henri Dunant ( fondateur de la croix rouge)
--------------------------------------------

villeneuve les béziersLe canal du midi à Villeneuve-les-Béziers


--------------------------------------------
mimosa

mimosa

"Dans tous les cas, la poésie est antérieure à la prose : on dirait que l'homme chante avant de parler" (Jorge luis Borges)

---------------------------------------------

"On mesure l'intelligence d'un individu à la quantité d'incertitudes qu'il est capable de porter" (E.Kant)
----------------------------------------------
Musique!

-------------------------------------------------------------------------------

" La sagesse c'est d'avoir des rêves suffisament grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit " ( Oscar Wilde)

------------------------------------------------------------------------------

" Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple" ( Jacques Prévert )

-----------------------------------------------------------------------------

 

DSCN0491

 Musique de printemps! 

-------------------------------------------------------------------------------------

" Si tu ne sais pas où vont tes pas, retourne toi et regarde d'où tu viens" ( proverbe africain)

------------------------------------------------------------------------------------

"La seule force, la seule valeur, la seule dignité de tout ; c'est d'être aimé" ( Charles Péguy)

------------------------------------------------------------------------------------

DSCN1044

 

Rose au curry

 

"Il faut rire de tout, c'est extrêmement important. C'est la seule façon de friser la lucidité sans tomber dedans" ( Pierre Desproges)

--------------------------------------------------------------

 

Copyright

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par les droits d'auteur. Toute reproduction partielle ou intégrale des textes sans mon accord sont interdits ( Article L 122 du code de la propriété intellectuelle )

Recherche

Texte Libre

 

  IMG 1073c400

C'est ici que tout a commencé...

V4P6515 640px

 

 

IMG 1746 640pxbd

Photos J-M Laurent ( http://bergisel.over-blog.com)

 

Les hivers y sont longs, les hommes silencieux,

Dans ces pays où l'on se parle avec les yeux.

Des gestes mesurés, et un rien de lenteur,

Il faut savoir durer quand dure le labeur.

 

Beaucoup s'en sont allés au gré de leur misère,

En vainqueurs, en vaincus, dans des villes lumières.

Les autres sont restés mariés à la terre

D'un infertile lien que nul ne peut défaire.

 

Les journaux, la télé, racontent les histoires

De tous ces exilés dont ils sont la mémoire.

Ils reviennent aujourd'hui, cherchant de grands espaces,

Des ancêtres dont ils avaient perdu la trace.

 

Trouvent dans les hameaux des vieillards esseulés,

Cultivant des jardins aux saveurs oubliées,

Leur regard délavé encore s'émerveille

De voir chaque printemps nature qui s'éveille.

 

Jeux plus

4379272823_d6cfa91e67.jpg  Jeux gratuits

www.jeuxplus.com

 

IMGP0203 

 

 

 

 

 

 

26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 00:00

Vague rose, flot bleu marine, zeste de orange, pointe de vert, la vie politique nous en fait voir de toutes les couleurs...

Certains ont des idées noires, ou sont rouges de colère, blancs de rage, verts de peur, nous disent que tout cela est "bonnet blanc et blanc bonnet"... 

Comme dans une chanson de Guy Béart, " je voudrais changer les couleurs du temps, changer les couleurs du monde"

Le ciel est gris et j'espère un bel arc en ciel...

J'ai envie de dire : à vos pinceaux!

 

2977810092_352355f47a.jpg

 

Lorsque l'on est petit, on apprend les couleurs,

Peignant des paysages, dessinant des contours,

Ne sachant pas qu'un jour elles viendront à leur tour,

Colorier notre vie et teinter nos humeurs.

 

Jaune, des boutons d'or, des poussins, du soleil,

Rayures de l'abeille et de son pot de miel.

Rouge, des coquelicots et du toit des maisons,

D'un morceau de drapeau, d'un coeur, d'une passion.

 

Bleu, de la mer immense, des petites pervenches,

Du myosotis dans tes yeux quand tu te penches.

La nature est en vert avant d'être roussie,

Et les raisins amers, et la jument?  verte aussi!

 

Quand on les mélange, ça devient compliqué,

Mais on découvre le orange, et les bruns, et le violet.

Du blanc sur nos colères noires et voilà de la nostalgie,

Pour donner du sens à la pluie, et à l' univers assombri.

 

Des nuances de rose posées sur la palette,

Se kaléidoscopent, viennent faire la fête,

Et on sourit en retrouvant l'enfant rieur,

Découvrant de la vie les primaires couleurs.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 08:38

La voix de Sagine.

Sagine choisit des textes parmi ses lectures : romans, contes,nouvelles, poésies, et en lit des extraits sur son site,

Pour ceux qui ne peuvent le faire eux mêmes,  mais bien sûr aussi pour chacun de nous.

Vous pouvez aller vous reposer dans sa bibliothèque, et écouter, sur :

http://mesyeuxvosoreilles.free.fr

 

 

3404379161_92498736ac.jpg

 

Partager cet article
Repost0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 00:00

2445341660_5c80d98857.jpg

 

 

Je vous invite à papillonner sur un air de vacances,

À respirer des odeurs de campagne.

Les candidats sont en piste,

Côté électeurs, c'est la valse hésitation,

Des couples se forment, et se défont, parfois sur une simple danse,

 

Pouquoi pas un "slow."..

Vous connaissez sans doute cette danse, ne requérant pas de grandes connaissances chorégraphiques, mais très utile à l'approche sensorielle de l'individu de sexe opposé (ou pas),

Les Moody Blues, Procol Harum, souvenirs, souvenirs...

 

Vint, plus récemment, la" slow" attitude.

Ses adeptes ne sont pas forcément fumeurs de marijuana, ou italiens,

 ( la mode de la "slow food" a été lancée à Rome, en opposition au "fast food".  

Je simplifie :  il faut réapprendre à bien manger, cuisiner de la viande en provenance d'animaux ayant eu le temps de paître, accompagnée de légumes ayant eu le temps de pousser, et que l'on va prendre le temps de cuisiner , manger, digérer.... Vive la truffade et la côte de boeuf!

Le bon sens n'étant plus coté en bourse, il faut toujours tout réinventer, en faire si possible un bon produit" marketing".

De même que pour le "home staging", il faut tout de même des murs solides pour pouvoir  "relooker" l'intérieur.

Carl Honoré, auteur canadien, en a fait un livre : "Èloge de la lenteur", invitant les lecteurs à ralentir.

Les enfants doivent pouvoir sainement s'ennuyer, exit les cours de danse, leçons de piano et compétitions de judo; les chômeurs doivent prendre leur temps; et pour les vieux rien ne presse...

Quand au "slow love" je vous laisse imaginer!)

Donc, tout devint "slow".

"Slow life in the city", concept fourre-tout . La tortue fut choisie pour thème de la foire de Paris 2011, il faut "retrouver sa tortue intérieure" dixit le fameux Carl Honoré.

C'est Bernadette qui a du  être contente...

Mais" ne confondons pas vitesse et précipitation" . 

 

 Revenons au "slow", à notre piste de danse. 

Les garçons défilent, invitent les filles à danser, et plus si affinitées...

Font des promesses, se montrent sous leur meilleur jour... Les timides, les rapides, les silencieux, les bonimenteurs..

Arrive Nicolas, plutôt "speed,"  le voilà au milieu de la piste avec la jolie Carla, qui chante,

"Et je veux déranger les pierres,

changer le visage de mes nuits,

faire la peau à ton mystère,

et le temps j'en fais mon affaire" ( Déranger les pierres, paroles de  Carla Bruni, à écouter chanté par Julien Clerc ou Isabelle Bouley).

 

Voilà François, avec une de ses copines de promo, qui enchaîne,"Que la vie n'a d'importance, que par une fleur qui danse, sur le temps", La piste est étroite,un coup d'oeil au centre, un coup d'oeil à gauche, il va falloir jouer serré.

 

Voilà le François, un peu gauche(?) mal à droit(e), mais  sympathique. Dès  la première danse voilà qu'il me parle avenir, travail, Europe, économie... Comme je commence à m'ennuyer, il me susurre quelques vers de Louis Aragon :

"Un jour viendra couleur d'orange,

...

Un jour d'épaules nues où les gens s'aimeront,

Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche"... 

 

Jean luc arrive avec fracas, accompagné de ses camarades, de rouge et et noir vêtu,  bouscule tout sur son passage, écrase quelques pieds, prend le micro, entonne "Le temps des cerises". J'oublie les  François, un rêve passe... " réveils douloureux" sifflent quelques misérables merles moqueurs" 

 

À l'autre bout de la piste, la blonde Marine valse.  Eva peine à trouver un partenaire, les lunettes sans doute...

Quand à moi, je n'ai d'yeux que pour  un musicien de l'orchestre,

"C'est extra"

Un joli slow ça,

Avant l'arrivée de la  pub pour les thons et les sardines...

Et "imagine"...

ah! la paix , enfin...

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 00:00

IMG 1751 60pxbd

 Photo J-M Laurent, www.bergisel.fr

 

Le silence est total, le lac est immobile,

Au courant de mes pensées les images défilent,

Et se mêlent aux vers du" Lac" de Lamartine,

Les souvenirs présents de vos joies enfantines.

 

J'entends les cris, les rires, au vu de vos exploits,

En ces temps merveilleux où vous étiez les rois

D'un monde aux caprices de votre volonté, 

Où les larmes n'avaient pas le droit de cité,

 

 Se sont éparpillés comme feuilles au vent,

Les morceaux de ces jours croqués à belles dents,

Ne reste sur les rives qu'un peu de nostalgie.

 

Miroitant au soleil, se reflétant dans l'eau,

Silhouettes fragiles encombrées de cadeaux,

Vous revenez danser pour enchanter ma vie.

Partager cet article
Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 00:00

6026781000_12867b6c5e.jpg 

 

La peur irraisonnée du vendredi 13.

La faute à la bible, parait-il. Jésus, aprés avoir rompu le pain avec les douze apôtres, ( ils étaient donc treize à table, dont un traître), fut crucifié un vendredi .

La peur du diable, associée au nombre 666 ( moins connu car incasable dans une grille de loto) est la : "hexakosiohexekontahexaphobie".

Même pas peur!

Partager cet article
Repost0
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 11:44

227 2718

 

C'est toujours un miracle,

Un poussin,

Sorti d'un oeuf,

Tout neuf,

Entre nos mains.

Jaune d'oeuf, jaune d'or, jaune poussin,

Jaune soleil.

Quelle merveille!

Et il sera bien temps plus tard de s'interroger,

 Qui de l'oeuf, ou de la poule,

Ou du lapin,

Venu en voisin...

Bonnes fêtes de Pâques à tous!

Et bons chocolats!

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 17:44

6096362717_a0ab70d545.jpg

 

Nous jouions autrefois, aux gendarmes, aux voleurs,

Imitant de nos mains les gestes du chasseur.

À l'aide d'un canif usé par nos dix doigts,

Nous fabriquions des armes avec des bouts de bois.

 

En courant dans les champs, en sautant les buissons,

Nous trouvions des remèdes à toutes nos pulsions,

Et nous rentrions chez nous en ayant fait la paix,

Espérant des vrais guerres, ne rien connaître, jamais.

 

Me voilà éloignée de ces écrans malsains,

Où tous les jours défilent des gueules d'assassins,

Où l'on voit des enfants tirer sur des enfants,

Se livrer à des jeux tout aussi effrayants.

 

Et je reste longtemps à contempler les fleurs,

Qui me font oublier la tristesse et la peur,

Et leur beauté remplace les images tragiques,

Ce sont un peu mes fées aux baguettes magiques...

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 09:40

ARCHIVES 024

 

Voici la couverture de mon dernier recueil,

Si vous êtes un ou une fidèle habitué (e) de ce blog vous connaissez mes poésies, sinon je vous invite à les parcourir aujourd'hui, ce sont des écrits au jour le jour, lesquels sont comme la vie, parfois tristes, parfois drôles, certains jours plus ou moins réussis...

Si vous aimez, souhaitez garder une trace de votre passage,

J'apprécierais votre geste, ou même un simple message.

N'hésitez pas à en parler autour de vous, à faire grand tapage,

Les médias aujourd'hui ont d'autres bavardages!

 

Pour plus d'informations sur le livre, vous pouvez consulter le site de l'éditeur :

Mon Petit Editeur

14, rue des Volontaires

75015 Paris

www.monpetitediteur.com

Le livre sera référencé  prochainement sur les sites de la fnac et d'amazon.

Vous pourrez également le commander près de chez vous, chez un libraire partenaire. Vous trouverez la liste sur le site de l'éditeur.

Merci de votre visite et à bientôt j'espère.

  

Année 2011, tout un poème !

 
Année 2011, tout un poème !

par Embertine Mazet

L’année 2011 a été riche d’événements de toutes sortes, comment rester indifférents?
Embertine Mazet a voulu mettre des mots sur les maux qui l’ont émue, le sort des sans-logis, la condition de certaines femmes, les faits divers, la maladie d’Alzheimer, le harcèlement…
Mais aussi un peu d’humour et d’amour lorsqu’il s’agit de parler des abeilles, des anniversaires et de ses amis du web.
Pourquoi sous forme de poèmes? Parce que depuis toujours, la poésie est pour elle le mode d’écriture le plus à même de traduire ses émotions.

"En ces temps la parole est aux économistes,
Et les chiffres résonnent comme autant de sentences,
Nous manquent d’autant plus, le regard de l’artiste,
Les mots de l’amuseur, du poète les stances…" (extrait)
Partager cet article
Repost0
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 00:00

 18201714_5552a9e4bc.jpg

Raphaëlle Bacqué a écrit le 23 mars pour le journal Le Monde un article : " Les hommes politiques doivent-ils être cultivés?" 

www.lemonde.fr

 

On peut se demander ici, puisque ce blog lui est en partie dédié, aiment-ils la poésie? ou plus largement quel est leur programme en matière de culture...

La question peut paraître bien secondaire au regard des problèmes qui se posent au niveau national et international. 

Certes,

Mais on ne va pas  brûler les livres au nom de la nécessité économique, et dans les périodes troubles ils sont au contraire essentiels à la reflexion, au temps de la reflexion.

Et la poésie, c'est le petit supplément d'âme...

J'ai entendu F.Bayrou citer Aragon, et J-L Mélenchon Victor Hugo, sans doute parce que ce sont des hommes de lettre, tout comme l'était Georges Pompidou.

 

Pourquoi Georges Pompidou?

Pour deux raisons, qui n'ont rien de politiques.

D'abord il aimait la poésie, et a  écrit "Anthologie de la poésie française", dans laquelle on retrouve, de François Villon à Paul Eluard, la plupart de nos grands auteurs.

Ensuite il était cantalien, et vous connaissez peut-être mon attachement à ce département où ses ancêtres ont côtoyé les miens du côté de Saint-julien-de-Toursac, dans un milieu on ne peut plus modeste.

Elu président de la république en 1969, il meurt en cours de mandat, en 1974.

(Avant lui un autre cantalien fut président de la république, Paul Doumer, né à Aurillac en 1857, élu en 1931, et assassiné un an plus tard par un émigré russe fanatique...)

 

Extraits de son Anthologie de la poésie :

 

" Qu'est ce donc que la poésie? Bien savant qui le dira. Qu'est ce que l'âme? On peut constater chez un homme toutes les manifestations de la vie, les analyser et les décrire ; on peut analyser un poème, étudier composition, vocabulaire, rythme, rime, harmonie.Tout cela est à la poésie ce qu'un coeur qui bat est à l'âme. Une manifestation extérieure, non une explication, encore moins une définition.Si donc je voulais m'approcher davantage d'une définition de la poésie, je la chercherais plutôt dans ses effets. Lorsqu'un poème, ou simplement un vers provoque chez le lecteur une sorte de choc, le tire hors de lui-même, le jetant dans le rêve, ou au contraire le contraint  à descendre en lui plus profondément jusqu'à le confronter avec l'être et le destin, à ces signes se reconnaît la réussite poétique. Il est vrai que lorsque Margot pleurait au mélodrame, c'est parceque tout à coup elle se sentait en présence du vieux jeu de l'amour et du hasard, de la misère et de la mort. Il pourrait donc y avoir une certaine beauté poétique dans Les deux Orphelines. Mais le problème est moins de ne plus pleurer aux deux orphelines que de pleurer à Shakespeare ou à Euripide. Le reste vient tout seul..."

"Il y a la poésie du soleil et celle de la brume, la poésie de la découverte et celle de l'habitude, de l'espoir et du regret, de la mort et de la vie, du bonheur et du malheur. Pour l'exprimer, prose ou vers, pierre ou peinture importent peu. Mais où elle manque totalement, que reste-t-il?"

Que reste-t-il? 

 

Partager cet article
Repost0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 09:49
Et respirer un peu ...
Partager cet article
Repost0