Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'auteur

  • : Le blog de embertine mazet
  • : Laisser parler ses émotions afin de diminuer la souffrance émotionnelle: écrire des poèmes, des textes, écouter de la musique, regarder des photos, communiquer, partager
  • Contact

Bienvenue

psypoemes
DSCN1225
Bienvenue chez moi,

Je poste ici, au fil des jours, mes poésies,

souvenirs, ou états d'âme face à l'actualité...
Pour vous quelques poèmes, quelques photos, un peu de musique...

Merci de votre visite et à bientôt...
 

  

----------------------------------------

"Sur les flots, sur les grands chemins, nous poursuivons le bonheur. Mais il est ici, le bonheur." Horace

-------------------------------------------------- 

 

 5175625381_ae45040c0a.jpg 

"La mélancolie est un crépuscule. La souffrance s'y fond dans une sombre joie. La mélancolie c'est le bonheur d'être triste. " Victor Hugo

--------------------------------------------------------

 

Mes livres :

 

 

www.monpetitediteur.com

Disponible sur :

www.fnac.com

www.amazon.fr

  

 

 

 

 DSCN0867 

"Les Psy-Poèmes"

Edition de la mouette

www.editiondelamouette.com

www.lulu.com 

 

-----------------------------------


"Notre grand tourment dans l'existence vient de ce que nous sommes éternellement seuls, et tous nos efforts, tous nos actes ne tendent qu'à fuir cette solitude"    Maupassant

________________________

 

"Ne te détourne pas par lâcheté du désespoir. Traverse le, de l'autre côté du tunnel tu retrouveras la lumière."  André Gide

 

DSCN1077 

--------------------------------------------------------------------------- .

"Chacun a ses propres instants de bonheur :
il s'agit simplement d'en multiplier la conscience et les occasions"
(A Memmi)

____________________________

" L'espoir fait vivre, mais comme sur une corde raide"
Paul Valéry


________________________

" Ce qui est passé a fui
ce que tu espères est absent
mais le présent est à toi"  (proverbe arabe)

_________________________
N0386.jpg


"N'ouvre la bouche que lorsque tu es sûr que ce que tu vas dire est plus beau que le silence" (proverbe arabe)

--------------------------------------------

"Rien n'est impossible, seules les limites de nos esprits définissent certaines choses comme inconcevables" ( Marc Levy)
 -------------------------------------------¨
"Etre libre, ce n'est pas seulement se libérer de ses chaînes, c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres" Nelson Mandela
--------------------------------------------

DSCN0636
Château de Montbazin

"Les fous ouvrent les portes, les sages les suivent" Henri Dunant ( fondateur de la croix rouge)
--------------------------------------------

villeneuve les béziersLe canal du midi à Villeneuve-les-Béziers


--------------------------------------------
mimosa

mimosa

"Dans tous les cas, la poésie est antérieure à la prose : on dirait que l'homme chante avant de parler" (Jorge luis Borges)

---------------------------------------------

"On mesure l'intelligence d'un individu à la quantité d'incertitudes qu'il est capable de porter" (E.Kant)
----------------------------------------------
Musique!

-------------------------------------------------------------------------------

" La sagesse c'est d'avoir des rêves suffisament grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit " ( Oscar Wilde)

------------------------------------------------------------------------------

" Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple" ( Jacques Prévert )

-----------------------------------------------------------------------------

 

DSCN0491

 Musique de printemps! 

-------------------------------------------------------------------------------------

" Si tu ne sais pas où vont tes pas, retourne toi et regarde d'où tu viens" ( proverbe africain)

------------------------------------------------------------------------------------

"La seule force, la seule valeur, la seule dignité de tout ; c'est d'être aimé" ( Charles Péguy)

------------------------------------------------------------------------------------

DSCN1044

 

Rose au curry

 

"Il faut rire de tout, c'est extrêmement important. C'est la seule façon de friser la lucidité sans tomber dedans" ( Pierre Desproges)

--------------------------------------------------------------

 

Copyright

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par les droits d'auteur. Toute reproduction partielle ou intégrale des textes sans mon accord sont interdits ( Article L 122 du code de la propriété intellectuelle )

Recherche

Texte Libre

 

  IMG 1073c400

C'est ici que tout a commencé...

V4P6515 640px

 

 

IMG 1746 640pxbd

Photos J-M Laurent ( http://bergisel.over-blog.com)

 

Les hivers y sont longs, les hommes silencieux,

Dans ces pays où l'on se parle avec les yeux.

Des gestes mesurés, et un rien de lenteur,

Il faut savoir durer quand dure le labeur.

 

Beaucoup s'en sont allés au gré de leur misère,

En vainqueurs, en vaincus, dans des villes lumières.

Les autres sont restés mariés à la terre

D'un infertile lien que nul ne peut défaire.

 

Les journaux, la télé, racontent les histoires

De tous ces exilés dont ils sont la mémoire.

Ils reviennent aujourd'hui, cherchant de grands espaces,

Des ancêtres dont ils avaient perdu la trace.

 

Trouvent dans les hameaux des vieillards esseulés,

Cultivant des jardins aux saveurs oubliées,

Leur regard délavé encore s'émerveille

De voir chaque printemps nature qui s'éveille.

 

Jeux plus

4379272823_d6cfa91e67.jpg  Jeux gratuits

www.jeuxplus.com

 

IMGP0203 

 

 

 

 

 

 

20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 18:20

214 voiture au Sofitel

 

"Tout conducteur d'un véhicule doit posséder un éthylotest, non usagé, disponible immédiatement",

Ceci à partir du premier juillet.

La consigne me laisse perplexe,

Bien sûr je suis respectueuse des lois, je vais donc me munir du dit,

En essayant de ne pas me perdre dans la jungle des offres plus ou moins alléchantes,

Plus ou moins conformes aux normes exigées,

Mais comme je ne peux m'empêcher d'imaginer des histoires,

J'imagine : 

Cet été, en rentrant de la plage,

Je fais une halte,

Je bois un petit muscat bien frais chez mon ami(e)

(Que nous appelerons X(e),

Je ne veux froisser personne,

Au cas où je passerais ma route,

L'affaire étant trop compliquée...)

Je m'attarde donc à bavarder sous la tonnelle,

Et bercée par le chant des cigales...

... m'aperçois brusquement qu'il est l'heure de rentrer !

À ce moment,

évidemment,

Une question me taraude :

Ai-je abusé du breuvage des dieux?

Je me saisis donc de mon précieux éthylotest ( c'est bien à ça qu'il sert?),

Et là,

Deux possiblitées s'offrent à moi :

1 - j'ai trop bu.

Je ne peux donc repartir,

je reste chez mon  ami(e), je rebois un verre ou deux,

Au point où on en est...

je mange chez lui(elle), je dors chez lui(elle)

Il(elle) me trouve sans gêne, 

Ou m'apprécie...

épiloguons... 

...Je n'ai plus d'ami(e)

Ou de mari...

ou bien...

2 - je n'ai pas trop bu

Je peux donc rentrer chez moi!

... sauf que

Je suis hors la loi !

Vu que je n'ai plus en ma possession le fameux" éthylotest non usagé!"

Si, d'aventure, sur ma route, je croise les gendarmes,

(il en reste encore quelques-uns,

malgré quelques éliminations récentes et fort dramatiques)

 - Je n'ai plus qu'à utiliser mon joker,

Leur raconter ma vie,

Téléphoner à un ami,

Je ne doute pas qu'ils sauront se montrer conprèhensifs face à mes égarements...

 - Ou bien, à partir de septembre,

M'acquitter de la modique somme de 11 euros.

Peut-être devrais-je acheter deux étylotest?

La question me taraude... 

Je compte sur vous pour m'éclairer!

Sinon,

Face à un tel dilemne,

Je vais devoir prendre des tranquilisants,

Lesquels,

D'après ce que je lis sur la notice,

Sont également nocifs,

Mais ni vue ni connue,

Pas vue, pas prise,

Boire, conduire,

Ou bien dormir...

Sous le poids des soupirs. 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 18:15

tumblr m5hq1yZUVa1qjamt1o1 1280

Il pleure dans mon coeur...

Vu sur : http://ce-sac-contient.tumblr.com

 

Et aussi...

 

"Le ciel est, par dessus le toit,

Si bleu, si Calme !

Un arbre, par dessus le toit,

Berce sa palme.

 

La cloche, dans le ciel qu'on voit,

Doucement tinte. 

Un oiseau sur l'arbre qu'on voit,

Chante sa plainte. 

 

Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là

Simple et tranquille.

Cette paisible rumeur-là

Vient de la ville.

 

- Qu'as-tu fait, ô toi que voilà

Pleurant sans cesse;

Dis, qu'as-tu fait, toi que voilà,

De ta jeunesse ?"

Partager cet article
Repost0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 18:10

200px-Rembrandt Harmensz van Rijn - The Return of the Prod

Rembrandt, " Le retour de l'enfant prodigue"

----------------------------------------------------------

 

Tellement de papas et si peu de poèmes,

Et si peu de chansons pour leur dire je t'aime...

Car la plume soudain est prise d'embarras,

Face aux mots, qu'entre nous, souvent on ne dit pas.

 

Tellement de pudeur cachée sous les silences,

Derrière les piliers des souvenirs d'enfance,

Se dressent des guerriers que l'on n'approche guère,

Dont le regard est doux qui se voudrait sévère.

 

Passion et sentiments sont dans les bras des mères,

Mais ce sont vos dix doigts qui façonnent la terre,

Et pendant qu'elles parlent et qu'elles comptent les jours,

Vous faites des projets de voyages au long cours.

 

Il suffirait d'un geste pour briser le carcan,

Mais c'est cette distance qui force à être grand.

En déployant ses ailes pour chercher de l'amour,

On rencontre celui qu'on avait fui un jour...

Partager cet article
Repost0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 18:05

tmp ba6ab2b25f31d31fff7908e92330a729 

La balançoire, Pierre-Auguste RENOIR

-------------------------------------- 

Je m'obstine, je vous l'avoue,

À continuer à dire vous,

Bientôt on ne le dira plus du tout,

Voyez, tout le monde s'en fou,

Comme "Mademoiselle",

Il s'envole !

 

Un désir de simplicité,

De se conformer à l'anglais...

Le tutoiement universel,

Je trouve qu'il manque de sel,

Aux nuances je suis attachée,

C'est désuet !

 

Vieilles règles à respecter,

Courtoisie envers les plus âgés,

Les détenteurs d'autorité...

Surtout ne faites pas la moue,

Ce n'est pas une faute de goût,

De dire  : "vous"!

 

Même si je vous connais un peu,

Si dire "tu" ce serait mieux,

J'aime prolonger la distance,

Ne pas céder à l'insistance,

Qui veut que dès la première fois,

On se tutoie!

 

"Pas de vouvoiement entre nous",

Et d'entrée trois petits bisous...

Mouvement de recul, j'hésite,

D'emblée on me trouve trop stricte,

Un peu hautaine,

Il paraît même !

 

Excès de convivialités,

Amitiés trop vite bradées,

Et ces amours qui vont trop vite,

Qu'à peine rencontrés on se quitte,

Sans une seule carte écrite, 

M'attristent !

 

Un reste de romantisme, c'est tout,

Une nostalgie, comme un frou-frou,

L'envie de savourer  encore,

Ces mots qui plantent le décor,

Peut-être un petit peu trop polis,

Mais si jolis !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 18:00

 

IMGP0370

 

Pétales fanés,

Au jasmin entrelacés,

Senteur divine.

IMGP0395

Quelqu'un connait-il le nom de cette fleur?

Très jolie,

Aérienne, 

Justement, arrivée chez moi par la voie des airs...

Partager cet article
Repost0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 17:15

magritte7 la voix des airs, magritte 

Tableau de Magritte " La voix des airs"

 

Est-ce pour cela que j'écris,

Pour exprimer tous les non-dit,

Qui restent coincés dans ma gorge,

Y fondant comme dans une forge...

 

Sans trève les pensées se bousculent,

Mais soudain se désarticulent,

Quand posées au bord de mes lèvres,

Elles sont submergées par la fièvre.

 

Devant mes yeux  un voile noir,

Je tremble un peu et je bredouille,

Comme si je perdais la mémoire,

D'une petite voix je bafouille.

 

Mes mains sont moites, je rougis,

Honteuse de ma face écarlate,

Comme si j'allais perdre la vie,

Je m'enfuis et je me rétracte.

 

Devant l'autre qui m'intimide,

Je me sens devenir stupide,

Rêve de disparaïtre d'un coup,

Pour me réfugier dans un trou.

 

Sans envisager grands discours,

Même les mots de tous les jours,

Sont repoussés dans le silence,

Et nul ne saura si je pense.

 

J'ai parfois envie de crier,

De sauter comme en parachute,

Voler, enfin me libérer,

De ces mots sur lesquels je butte.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 00:00

tumblr lwyv8o7ag81qjamt1o1 1280

Tableau : http://ce-sac-contient.tumblr.com

 

Il reste de vieilles photos,

Récolte de toute une vie,

Cartes griffonnées, petits mots,

Des enfants, de quelques amis.

 

Entouré d'un brin de velours,

Un poème que j'avais écrit,

Pour lui faire plaisir un jour,

Dire : je t'aime maman chérie...

 

Des petits cadeaux dérisoires,

Qu'elle gardait comme un trésor,

Rangés dans le fond d'une armoire,

Jusque à l'heure de sa mort.

 

Cela ne pèse pas bien lourd,

Quelques bouquets de fleurs séchées,

Comparé à tout cet amour,

Qui jamais ne s'était fané. 

 

Restent des initiales sur un drap,

Un peu de vaisselle ébréchée,

Quand les maman ne sont plus là,

Poussent les arbres qu'elles ont planté.

 

On cherche la chaleur de leurs bras,

On cherche du ciel qu'elles nous guident,

Quand les maman ne sont plus là,

Pour toujours leur place reste vide.

Partager cet article
Repost0
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 16:30

IMGP0389

 Poële GODIN,

 30 degré à l'ombre.

 

(Récup', foyer cassé, fleurs semées)

 

Image d'appartements, ou de chambres chauffées,

Où à n'en pas douter le luxe régnait,

Pour alimenter ces petits foyers,

Il fallait disposer de petites bûches bien calibrées...

Nous n'en avions pas,

Pas que nous manquions de bois,

La grande cheminée était notre lieu de vie,

Dans laquelle brulaient,

Genets et branches,

Bûches grossièrement fendues,

"Souqals"( racines) 

Pas de vie confinée,

Grand air,

Les chambres glaçées,

On ne faisait qu'y dormir.

Le feu flambait,

Il fallait rajouter régulièrement du bois,

Certains aujourd'hui s'étonnent du travail que cela représente,

Débiter, fendre, porter,

Scies, bras, hâches,

Croient qu'un foyer garni brûle pendant des heures,

Sans soucis...

Heureusement,

Parfois,

Quelques vieux,

Qui avaient pu "passer le relai",

Qui n'allaient plus dehors,

Quelques femmes au foyer,

Qui cousaient,

Rajoutaient du bois,

Attisaient les cendres,

Et quand on rentrait,

Le feu était encore là.

 

Poële GODIN,

30 degré à l'ombre,

Rien à faire,

Soleil gratuit,

Le luxe, à n'en pas douter. 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 13:30

IMGP0360

(Les nouvelles ne sont pas très fraiches...

Ce" journal" aurait pu être l'objet d'un seul article,

J'ai préféré le scinder, en y rajoutant quelques fleurs...

Je n'arrivais plus à insérer de photos,

Bref, il est dèjà demain)

 

Dimanche.

La ville de Tulle est en liesse. Le corrézien est un homme normal, heureux de connaître Mr François Hollande, de lui avoir frôlé l'épaule ou serré la main un jour de marché, il fait partie de la minorité de ceux qui savent où se trouve Tulle (Corrèze), et de la nécessité d'aller à Brive (Lot) pour prendre un avion...

Mardi,

Il pleut,

Nous avons un nouveau Président.

Jules Ferry, Marie Curie, déjà la parité ? 

Symboles,

Et maintenant la foudre, Encore un symbole pour le coup?

 

"Et je me dis qu'au début de sa vie de femme, elle n'avait que seize ans.

Je la vois avec son beau visage aux pommettes hautes, attentive, forte de constitution, c'est sûr, mais plus encore de vaillance, et d'obstination têtue."

Partager cet article
Repost0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 13:25

IMGP0385

 

Les rosiers sont couverts de fleurs,

 Mes mélanges : ici, rosier, coquelicots, curry et menthe au pied d'un pêcher .

Un nouveau premier ministre, héros, Hérault, Eyrault, ça va, je vais retenir...

Biographie.

Un nouveau gouvernement,

Travail d'équilibriste,

Biographies.

Nouveaux espoirs...

Toutefois, en voyant s'éloigner NKM, ses mèches flamboyantes s'échappant d'un chignon à l' imparfait, j'ai comme un pincement au coeur...

Il pleut.

Parité.

Promesse tenue.

Le luxe serait pourtant de ne plus avoir à compter,

Le nombre d'hommes, de femmes, de noirs, de blancs, de jeunes , de vieux,

À un euro près. 

Le luxe serait de ne plus être engoncé dans des tenues protocolaires, lié à des partis, tenu par des programmes, à rendre des comptes, à respecter des calendriers,

De ne plus se focaliser sur les détails, 

Et l'avenir, plutôt que de le prévoir, 

Juste le rendre possible.

Mais le luxe, on n'en parle plus.

Os-thé-riz-thé. 

 

"Je la vois, sans arrêt. elle avance sous le couvert des chênes, un seau à la main. Elle va donner aux poules. Elle porte aux lapins une grosse brassée d'herbes. Elle étend du petit linge sur des buissons noirs." 

Partager cet article
Repost0